Ecole d’immersion

Bettincourt (Waremme)
Finalisé

L’école de Bettincourt se trouvait au préalable dans des préfabriqués situés dans une cour attenante à la salle des fêtes du village.
Le souhait de la Commune de Waremme était de pouvoir créer à terme une place de village à cet endroit.

Le nouveau bâtiment vient s’aligner à la façade de la salle des fêtes existante, la cour de récréation des primaires et le préau réalisent le lien entre la place du village, l’école et les champs situés à l’arrière. Le projet s’implante parallèlement aux courbes de niveaux et de façon à être de plain pied avec la future place du village tout en conservant un bâtiment dégagé sur l’arrière. Cette école vient s’implanter à la limite d’une zone agricole, partiellement à l’arrière de jardins d’habitations unifamiliales et se raccroche à la future place de village.
Avec cette configuration, le projet est soucieux des vues et des dégagements qu’il offre ainsi que de l’image respectueuse de l’environnement qu’il dégage. Pour toutes ces raisons, le bois a été choisi comme revêtement de façade. Visuellement, depuis la place du village et les arrières des jardins, le bois adoucit le côté rigide du bâtiment et l’estompe dans le cadre vert offert par les champs entourant le projet.
En terme d’orientation, nous avons privilégié une lumière stable en lieu et place des rayons de soleil directs, peu confortables pour des salles de classe et qui apportent souvent de la surchauffe. La ventilation est une ventilation double-flux avec  récupération de chaleur. Cet aspect est primordial pour limiter les déperditions thermiques par ventilation, en assurant un air sain pour les utilisateurs (élèves, enseignants, personnel,...).
Le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont produits grâce à une chaudière gaz à condensation, très performante. Nous avons également prévu une citerne à eau de pluie. Cette eau de pluie récupérée alimente les toilettes. Dans une optique de consommation minimale, l’éclairage artificiel est uniquement réalisé en LED. De plus, les appareils sont dimmables dans les classes et des détecteurs de présence ont été placés dans les couloirs et les sanitaires.
Des plafonds acoustiques ont été placés dans chaque classe ainsi que dans les zones de circulation
et le réfectoire. L’acoustique est un aspect de l’architecture auquel nous sommes très attentifs, en particulier dans un lieu collectif et d’apprentissage.
Les amenées de lumière naturelle ont été étudiées pour apporter un confort visuel tout en limitant les risques de surchauffe. Nous évitons, dans ce cas, les grandes ouvertures plein sud et prévoyons des pare-soleil. 
Les vues depuis les classes sont bien dégagées sur la campagne alentours ce qui offre une  plus grande sérénité aux espaces des classes. Les abords directs sont également traités de façon végétale. 

Photographie © QUATRE Architecture

Quatre Architecture